L’idée générale des Européens est qu’il s’agit d’un pays très pauvre et misérable, ou les maladies et le chaos règnent.

Cependant, on a tort de ne pas reconnaitre qu’il peut y exister une philosophie différente, une organisation sociale différente, en général, un autre style de vie.

La République Démocratique du Congo, ex-Congo Belge (elle était ancienne colonie du Belgique) et par la suite, jusqu’à 1997, Zaïre, est située au cœur du continent africain.

La population totale du pays est estimée aux environs de 70.000.000 (2009) et sa superficie aux 2.345.410 Κm2 (Wikipedia). Elle est nommée d’après le fleuve Congo qui est la véritable colonne vertébrale du pays, et d’où provient sa richesse.

Le fleuve Congo est le deuxième plus grand fleuve de l'Afrique

 après le Nile et le deuxième au monde après l’Amazone. Le français est la langue officielle du pays ; il existe aussi plusieurs dialectes, à peu près 200-300. 70% de la population appartient au groupe bantou (c’est à dire « homme »). Kongo, beba, balouba, luba sont quelques-unes parmi les ethnies qui composent le peuple congolais. Le Congo est un pays riche en ressources naturelles et en ressources minières – peut-être le pays le plus riche au monde. C’est pour cette raison qu’il a été,

 dès par le passé, visé par intérêts internationaux et qu’il s’est trouvé au épicentre d’invasions et de guerres civiles. Son capital est Kinshasa, l’unique ville-province du pays, qui est divisé en 10 provinces. Les villes les plus importantes de Congo sont Lubumbashi, Kisangani, Kivu, Mbuji-Mayi, Kolwezi, Kananga et Likasi. En 1960 l'indépendance du Congo est proclamée.

Beaucoup a changé depuis à Congo et en Afrique en général, malgré les vicissitudes.

La République Démocratique du Congo

Le Congo peut encore souffrir, mais son peuple s’est voué à réussir, à atteindre la croissance et à améliorer la production.

ελληνικό λουμπουμπάσι

Lubumbashi (nom colonial, Élisabethville), est situé au sud-est de la République Démocratique du Congo. Elle est la deuxième ville du pays, après la capitale Kinshasa et la plus grande ville de la province Katanga. Elle est la capitale minière, étant le centre commercial et industriel aussi pour les plus importantes compagnies de l’industrie. Les petites entreprises artisanales fabriquent des produits alimentaires et des boissons, des œuvres de peinture, de céramique, des objets décoratifs faits de cuivre, de bois ou de malachite etc.

 

 

La population de la ville est aux environs de 1,5 à 2 millions d’habitants qui parlent kiswahili et français. Le climat de Lubumbashi est humide, sous-tropical: les étés sont chauds et pluvieux et les hivers sont agréables et secs. La ville se trouve aux 1.320 mètres au-dessus du niveau de la mer. Quelques-uns des principaux monuments de la ville sont le Palais Universitaire, la Bibliothèque, la Cathédrale des Saints Pierre et Paul, la gare, le Palais de Justice style Art-Déco, tous des œuvres d’architecture coloniale. Le peuple de Lubumbashi est constitué des ethnies et des cultures très diverses.

 

Lubumbashi

Λουμπουμπάσι

L' eglise de  «L' Annonciation de Marie» s' impose au

centre  de Lubumbashi. Elle est un vrai joyau de l’architecture de la ville. Les marbres qui décorent l’église ont été transportés de Grèce.

 

Lubumbashi, la capitale minière, est aussi le centre commercial et industriel pour les pays avec une importante industrie minière.

Έλληνες του Κόνγκο

La vue à l’extérieur des résidences des professeurs

Les écoles de la Communauté Hellénique

Les écoles de la Communauté Hellénique de Lubumbashi (ECHL) ont été fondes et fonctionnent dès 1968. En 1981, par décision ministérielle, les écoles ont été reconnues comme égales à ceux de la Grèce et fonctionnent d’après la législation grecque en vigueur régissant les écoles publiques de la Grèce. L’établissement des écoles a été une étape importante pour la vie de la communauté, parce que d’une part, elle a été organisée autour de l’école; d’autre part l’école a renforcé la présence grecque dans la ville et la conscience nationale. Les écoles offrent aux étudiants un curriculum et une éducation helléniques.

Nos écoles couvrant toutes les échelles de la scolarité (école maternelle, primaire, « gymnase », « lycée ») se trouvent aux bâtiments de la Communauté Hellénique de Lubumbashi et ont été construits grâce aux donations et le support des expatriés Grecs. Ils ont été récemment rénovés-le bâtiment et les salles, ainsi que la cour. Entre autres, les écoles disposent d’un laboratoire de physique et de chimie, une salle d’informatique, une salle de techniques-art, un gymnase, une grande bibliothèque et une cantine.

La communauté

tient pour but

principal le maintien des écoles et leur fonctionnement approprié. On soutien et on renforce les écoles, et parallèlement on revendique auprès du Ministère d’Education Nationale de Grèce de transférer des professeurs chez nous pour assurer le fonctionnement des écoles sans empêchements. Nos diplômés poursuivent leurs études aux universités ou aux écoles techniques de Grèce avec grand succès.

Pour nous,

Grecs de Lubumbashi,

les écoles

sont le noyau

de notre société, de notre progrès et développement.

Έλληνες της Αφρικής

Le Patriarche d’Alexandrie avec

les étudiants de  notre école

La « Communauté Hellénique de Lubumbashi et Environs » a une histoire qui reflète la valeur de ses membres; elle est militante, créative et avec un caractère grec marqué. Ses membres, tout en vivant au sein de l’Afrique, gardent toujours une vision de Grèce dans le cœur, y pensant à tout moment ; en même temps ils ont des excellentes relations avec les Congolais.

La Communauté Hellénique

La présence grecque au Lubumbashi moderne (Élisabethville) commence la deuxième décennie du XXème siècle. En 1917, il est reporté qu’environ 150 Grecs y habitaient, aussi dans les forêts aux alentours de la ville. La plupart des Grecs sont arrivés au pays les périodes 1936-39 et 1946-48. La Communauté Hellénique a été établie en 1923. Ayant comme base Lubumbashi, qui a toujours été un important centre des transports, les grecs sont devenus pionniers des transports et des ventes –surtout de produits alimentaires et des vêtements– même dans les régions les plus difficile à atteindre. Les marins grecs ont retrouvé le paysage de leur pays aux grandes lacs Tanganyika et Mweru, ou ils avaient des entreprises autour de la pêche et du commerce de poissons. La communauté comptait à cette époque-là 3.500 personnes, la période de son apogée.

Consulat General Honoraire de la Grèce

Jusqu’à 1995, le consulat grec était un Consulat General, mais à partir de cette date, son statut a changé en Consulat General Honoraire. Sa contribution au progrès de la Communauté est de grande valeur, puisque le voyage à l’ambassade de la Grèce à Kinshasa dure 2 heures en avion. Le numéro de téléphone pour contacter le consulat est le: 00243 997028220.

En 1960, quand l’indépendance du Congo a

été proclamée, de nombreux Grecs ont quitté le pays, à cause de l’instable situation politique. Aux années 1963-64 un grand nombre revient au pays et prospèrent comme avant. En 1967, ont été mis les fondations du bâtiment de la Communauté Hellénique, où

les écoles grecs ont été logés et ont fonctionné.

L’établissement des écoles a été une étape importante pour la vie de la communauté, parce que d’une part, elle a été organisée autour de l’école ; d’autre part, l’école a renforcé la présence grecque dans la ville et la conscience nationale, qui a été aussi exaltée au moyen de multiples activités. Par le présent, la Communauté Hellénique a une activité très marquée.

Elle a pour but d’organiser et de soutenir l’école comme représentant principal de l’héritage culturel vaste et unique des Grecs

.

En 1956, l’Eglise de l’Annonciation de Marie a été fondée, un joyau de l’architecture de la ville de Lubumbashi. Les marbres qui décorent l’église ont été transportés de Grèce.

Les installations de la Communauté,

qui ont été récemment renouvelées, comprennent un restaurant avec des plats grecs traditionnels et des petits plats («meze») pour accompagner l’ouzo, un bar, des terrains de football, de basket, de volley, de futsal, une salle de gymnastique, dix résidences pour les professeurs ; le tout est situé sur un fond vert, à côté d’une aire de jeu magique. L’esthétique, les gouts et le divertissement offerts attirent non seulement les Grecs mais tous les habitants de la ville.

Λουμπουμπάσι